Cambriolage à Web-cycle : Les voleurs interpellés

Cambriolage à Web-cycle : Les voleurs interpellés

Bonne nouvelle pour commencer cette année 2015, les cambrioleurs qui avaient vidé notre magasin à 2 reprises en fin d’année 2013 ont été interpellé et seront jugés demain à 14h00 au Tribunal de Grande Instance de Rennes (L’audience sera publique !). ils sont accusés de :

  1. Participation à association de malfaiteurs en vue de la préparation d’un délit puni de 10 ans d’emprisonnement
  2. Recel de bien provenant d’un vol par ruse, effraction ou escalade dans un local d’habitation ou un lieu d’entrepôt aggravé par une autre circonstance
  3. Vol par ruse, effraction ou escalade dans un local d’habitation ou un lieu d’entrepôt aggravé par une autre circonstance

Retour sur les faits

En fin d’année 2013, nous avons été victimes de 2 importants cambriolages : le premier début Septembre pour un préjudice de 50000€ et le second fin Octobre pour un préjudice de 35000€. Au total, la perte sèche a été de 85000€ pour notre jeune entrerprise. Sans le soutien financier de nos amis, familles et clients, ainsi que le Pays de la Baie Initiative et notre banque, notre société aurait sans aucun doute connu une liquidation judiciaire et nos 5 salariés se seraient retrouvés au chomage.

Mal assurés

En temps normal, un cambriolage, même s’il est important, peut mettre à mal une entreprise mais elle fini par retomber sur ses pieds car les assurances viennent couvrir les dommages. Mais lorsque les faits sont là, les choses ne se passent pas toujours comme elles le devraient. Nous avons démarré notre activité en 2010, à l’origine à domicile, puis dans un petit magasin de 20m2. Nous étions alors assuré à hauteur de 15k€ par préjudice pour un vol, ce qui était amplement suffisant pour notre petit stock.

Lorsque nous avons déménagé dans un plus grand magasin (celui dans lequel nous sommes actuellement), nous étions focalisés sur notre métier : vendre et réparer des vélos et notre « erreur » a été de ne pas penser à revoir le montant de notre garantie vol de notre contrat d’assurance. Du coup, nous avons découvert le jour du premier cambriolage que nous n’étions assuré que pour 15k€.

Le jour du second cambriolage, nous étions en discussion avec notre assureur pour revoir le contrat et augmenter nos garanties, mais rien n’avait encore été signé. Nous n’étions une nouvelle fois assuré que pour 15k€ de vol. Rassurez vous, aujourd’hui nous sommes assurés correctement, du moins je l’espère 🙂

Au total, notre contrat d’assurance ne sera venu couvrir que 30000€ des 85000€ perdu, soit un trou de 55000€. Chaque mois et ce pendant 5 ans, nous remboursons plus de 1000€ pour payer ces cambriolages.

Mais le préjudice n’est pas que financier car aujourd’hui, nous trainons ces pertes aux quotidiens : certains fournisseurs refusent de nous accorder un crédit et nous devons acheter la majorité de nos marchandises et de nos équipements comptant.

Rumeurs douteuses

Maintenant que les cambrioleurs ont été attrapé, nous pouvons répondre aux personnes qui pensaient savoir mieux que nous ce qu’il s’était passé.

NON, nous n’avions pas organisé notre propre cambriolage ! Nous avons d’autres solutions pour destocker nos vélos 🙂

NON, ce ne sont pas les gars qui ont posé l’alarme qui ont volé les vélos dans le magasin. (Eux, ils n’ont pas su poser leur propre alarme dans le magasin, ce qui à empécher d’éviter le deuxième vol.)

OUI, ce sont bien 4 moldaves des pays de l’est (Dmitri Scherlet, Marina Ciobanu, Gheorghe Jeverdan et Sergiu Ciobanu) qui ont commi nos deux cambriolages et 22 autres ailleurs en France. Ils font parti d’un réseau de malfaiteurs très bien organisés et selon nos sources, les vélos étaient vendus avant même qu’ils soient volés dans le magasin.

Que peut on espérer de la justice ?

Malheureusement à titre professionnel : Pas grand chose. Les cambrioleurs ne sont pas solvables et ne pourront jamais rembourser aux 24 victimes les dommages qu’ils ont commi. Même si parfois un fond de garantie aux victimes peut être débloqué, il semblerait que les entreprises ne puissent pas y prétendre (nous auront la confirmation demain !).

Les cambrioleurs risquent jusqu’à 10 ans de prison mais il est probable qu’aucun ne purgera cette peine. Au mieux ils passeront par la case prison pendant 2 ans.

Nous tenions à remercier la Gendarmerie et plus particulièrement la Brigade des recherches de Avranches qui a réussi à interpeler ces 4 malfaiteurs et qui nous a informé des avancées de l’enquête régulièrement.

Plus d’infos à venir dans les jours qui viennent…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *