Le rasage des jambes

 A l’aube de cette nouvelle saison sur route, nous avons déjà abordé pour vous de nombreux points importants, comme la nutrition et la reprise de l’entraînement. Un autre sujet commence à revenir de plus en plus fréquemment dans les bouches : le grand sujet de l’épilation chez les cyclistes.

jambes-rase

Malgré le fait qu’il soit moins important que l’alimentation, l’hygiène de vie ou l’entraînement, c’est un point qui fait partie intégrante de la vie des cyclistes, et un des sujets qui suscitent étrangement les interrogations de bon nombre de personnes extérieures au monde du vélo. Qui n’a jamais entendu la fameuse question : « Pourquoi avez-vous besoin de raser les jambes ? C’est pour une meilleure pénétration dans l’air ? » 

Ce nouvel article va donc essayer d’éclaircir ce sujet, avec 3 thèmes simples :

Pourquoi se raser les jambes ? Comment se raser les jambes ? Quand se raser les jambes ?

Pourquoi ?

 La réflexion qui revient régulièrement, concernant la pénétration dans l’air, n’est pas totalement fausse, mais ne rentre pas comme raison principale au rasage. On peut citer comme raisons principales :

  • Les massages

Le massage est un soin particulièrement important dans le sport cycliste (nous pourrons y revenir dans un prochain article). Ce soin est pratiqué pour assouplir le muscle et de nombreux cyclistes y ont recours avant les courses, après les courses et même en période d’entraînement, pour préparer à l’effort ou pour faciliter la récupération.

Lors des massages, les poils, sont une véritable gêne : Ils tirent, s’emmêlent, font des nœuds… De plus, ils entraînent souvent des irritations de la peau. Il a été également démontré que les poils réduisent l’efficacité du produit de massage qui a tendance à s’imprégner sur eux plutôt que pénétrer dans la peau.

SAMSUNG DIGITAL CAMERA

 Les chutes

La chute est la hantise de tout cycliste mais elles font partie du sport. Bien que souvent bénignes, les plaies, écorchures ou autres blessures causées par les chutes sont mieux soignées sur jambes rasées car les soins sont mieux appliqués. Il en est de même pour la question des retraits de pansements.

  • Etape-9-Johnny-Hoogerland-podium_full_diapos_large
  • L’aérodynamismeC’est un sujet discuté de toute part, chaque chercheur contredisant la théorie de l’autre, mais il est dit que les poils diminuent le coefficient de pénétration dans l’air. C’est un phénomène bien connu chez les nageurs, mais qui fait encore débat dans le monde du cyclisme.
  • L’esthétisme 

Pour ce point, cela reste bien entendu une question de goût, mais il est souvent convenu que des jambes musclées et bronzées sont encore plus belles sans poil. Mais pour ce point comme pour celui de l’aérodynamisme, cela reste toujours au stade du débat, même si la photo ci-dessous peut vous aider à faire rapidement votre choix!

poils

Comment ?

Là aussi, de nombreuses « écoles » existent : rasoir, épilateur électrique, cire, crème dépilatoire. Tous permettent d’obtenir le même résultat, à la différence près que le temps à y passer peut très nettement varier, que les temps de repousse du poil peuvent passer de quelques jours à un mois, que le budget fluctue sensiblement également…et enfin certaines méthodes sont plus douloureuses que d’autres !

 En marge des ustensiles, on peut remarquer différents « styles » de rasage chez les cyclistes. Nous n’en sommes pas rendu à parler d’effet de mode comme pour une coupe de cheveux, mais il n’est pas rare de croiser des cyclistes rasés à mi-cuisse, d’autres, plus pressés d’en finir, rasés juste au dessus du genou, à la limite du cuissard et enfin d’autres, plus perfectionnistes, avec les jambes complètement rasées.

Quand ?

 

Dernier point à aborder, et là aussi beaucoup d’avis divergent : quand se raser les jambes ? Beaucoup d’entre vous ont déjà dû entendre qu’il était déconseillé de se raser la veille d’une course car ça enlève de l’influx nerveux. Plusieurs parlent de sensation de jambes lourdes, de manque de « niac », cela peut également servir d’excuse pour expliquer une contre-performance (ca ne coûte rien d’essayer!).

La plupart des professionnels disent se raser les jambes en moyenne tous les 5 jours. Durant une course à étapes, il est donc quasi impossible pour eux de tenir compte de ces conseils de rasage, ce qui ne les empêche visiblement pas de rouler vite !

Des avis sur la question, il y en a des dizaines, et presque tous se contredisent, qu’ils proviennent de sportifs professionnels, d’entraîneurs et même de neuro-chirurgiens. Le résultat qui revient le plus souvent dans les discours reste néanmoins celui qui conseille de se raser l’avant-veille.

 

Avec ces différents articles (reprise de l’entraînement, nutrition, rasage…), vous êtes désormais parés pour attaquer dans des conditions optimales cette nouvelle saison 2014!

 

 

 

1 comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *