L’entrainement cycliste

Recruté par l’équipe des Baroudeurs et fervent participant des soirées PCM, je me devais d’écrire un article. C’est pourquoi, j’ai choisi de vous parler de l’entrainement du cycliste.

Pour commencer et sans aucune prétention, je vais vous parler de mon rapport avec l’entrainement. Pour moi l’entrainement, c’est avant tout un travail et une relation de confiance entre l’entraineur et l’entrainé qui s’établie sur la durée afin que l’entraineur connaisse parfaitement son sujet. En effet, chaque coureur ne possède pas les mêmes capacités d’assimilation et de récupération, c’est pourquoi un coureur doit avoir un entrainement cycliste personnalisé. Par exemple personnellement j’ai du mal à assimiler le travail de force mais je récupère plutôt bien.

Le déroulement d’un entrainement cycliste

Avant mon entrainement je regarde mon plan d’entrainement afin voir ce que je dois faire (temps, exercices, intensité, etc …).

Plan d'entrainement

Le plan d’entrainement permet de prévoir les entrainements et de noter les sensations.

Plan d'entrainement

Compte rendu des sensations après l’entrainement

Pendant l’entrainement, j’essaie de réaliser au mieux ce que mon entraineur m’a demandé de faire sans pour autant être trop focalisé sur le compteur.

J’essaie de réaliser au moins ce qu’il m’a demandé sans forcément en rajouter. Je pars le plus souvent tranquillement pour m’échauffer progressivement, ensuite au bout de minimum 20 minutes, je commence mes exercices. Dans un premier temps, je réalise une montée en régime sous forme de 10 min en intensité 3 (I3 : allure course, à la limite de l’essoufflement) ce qui permet à mon cœur et à mes muscles de s’échauffer et de ne pas subir d’à-coups trop importants. Je récupère ensuite une dizaine de minutes avant de commencer mes exercices.J’essaie au maximum de réaliser les exercices de façon rigoureuse et dans leur intégralité.

Une fois les exercices terminés, je finis ma sortie en tournant bien les jambes (environ 105 tour / minute) et en restant en intensité 1 ou 2 (I2 : pas d’essoufflement, il faut pouvoir tenir une conversation facilement) afin de bien récupérer.

Ma sortie terminée, je rempli mon plan d’entrainement en notifiant les kilomètres parcourus, le temps réalisé ainsi que les sensations. Je transfert ensuite ma sortie (fichier Garmin) sur mon ordinateur grâce au logiciel PowerAgent et analyse ma sortie en regardant :

– ma puissance moyenne qui m’indique véritablement la valeur de ma sortie en terme de travail.
– ma puissance réalisée pendant mes différents exercices
– mes pics de puissances (Puissances réalisées sur un intervalle de temps précis. Ex : 1’, 2’, 3’ …60’,120’, etc.)
– mes fréquences cardiaques moyennes et maximales qui peuvent m’indiquer si je suis fatigué ou pas lorsque je les compare à la puissance moyenne développée.
– ma cadence de pédalage qui m’indique si j’ai pédalé en force ou en vélocité.
– le dénivelé positif qui m’indique précisément la valeur du relief de ma sortie.

Courbe de puissance

Courbe de puisse et de kilométrage réalisée avec un compteur / GPS

Ensuite je compare ces valeurs avec mes propres records enregistré grâce à mes sorties précédentes. Je peut ainsi constater ma progression et si mes exercices ont bien été réalisé.

Résumé de sortie d'entrainement cycliste

Résumé de sortie d’entrainement cycliste

Exemple d’une séance ou j’ai battu mes records :

Comparaison de puissance

Comparaison de puissance

Tableau de records :

Détail des records de puissance.

Détail des records de puissance.

Mon Leitmitiv : plaisir, rigueur et persévérance

Pour moi, l’entrainement c’est le plus souvent un plaisir, un moment agréable passé avec mes amis ou on parle de choses et d’autres et ou la plaisanterie est souvent de la partie. L’entrainement peut aussi être un moment d’évasion lorsque l’on sort d’une grosse journée de travail, une sorte de défouloir.

Cependant, toutes les séances ne sont pas de tout repos, en effet, en fonctions des exercices plus ou moins intenses et de la météo, cela peut vite devenir moins agréable. Dans ces cas-là, il faut prendre son courage à deux mains et penser qu’il n’y a pas de résultats sans entrainement. Certaines séances peuvent être vraiment très pénibles et paraitre parfois insurmontable mais il faut penser à la satisfaction que l’on ressent après le travail accompli et que tous ces efforts payeront un jour. Quoi qu’il en soit, il ne doit pas faire l’objet d’une corvée.

Quelques photos d’entrainement

Entrainement pluvieux sur Nantes

Entrainement pluvieux sur Nantes

On croise de tout et n'importe quoi sur les routes !

On croise de tout et n’importe quoi sur les routes !

Sortie de décontraction avec Mathieu Cloarec

Sortie de décontraction avec Mathieu Cloarec

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *