La légende du tour de France : documentaire sur le Tour de 1903 à aujourd’hui

Ayant manqué la diffusion du documentaire mardi soir sur France 2 et en entendant quelques avis sur ce dernier aujourd’hui je me suis décidé à retrouver le reportage sur la toile. A quelques jours du tour ce documentaire fait du bien ou pas…

poulidor

 

Quatre jours avant le début de la centième édition du tour de France, France 2 a décidé de diffuser un documentaire sur la légende du Tour de France. Voici la bande annonce suivi du synopsis :

Image de prévisualisation YouTube

« Couru pour la première fois en 1903, le Tour de France est l’épreuve reine du cyclisme. Depuis les pionniers, grimpant les cols non goudronnés avec leurs chambres à air de rechange autour du buste, jusqu’aux champions dopés à l’EPO, la course a connu des transformations considérables. Mais malgré les scandales, le Tour continue d’attirer les foules. Retour sur cent ans de cyclisme à travers les héros du Tour, de Coppi à Armstrong en passant par Anquetil »

Vous pouvez revoir le reportage sur le site replay de France 2 ou en cliquant ici.

Le reportage se divise en deux parties. Le documentaire aurait pu s’appeler « les légendes du Tour de France », car c’est généralement sur les champions qu’il s’attarde au travers du siècle passé. « Armstrong le grand manipulateur, Hinault, baroudeur des années fric avec Tapie, Merckx, le monarque Belge ; Poulidor, éternel second d’une France à la traine… » Tous ou presque ont leurs heures de gloire dans ce reportage.

Première partie

On y voit d’abord la naissance du tour en 1903 lors de la Belle Epoque. Les premiers champions qui triment sur leurs vélos. Les premiers tours se font dans l’anonymat total. Dès les premières éditions la triche apparaît (petits raccourcis dans le parcours) mais pas encore le dopage qu’on connait aujourd’hui. C’est des années de sacrifices et de souffrances pour rafler les primes dérisoires des premières éditions.

journal-auto-tour-de-france

Il faut très vite choisir des champions pour vendre de la publicité dans les journaux. C’est également l’apparition des premières caravanes du Tour et du maillot jaune en 1919. Ce dernier  traverse ensuite les périodes nationalises et les deux guerres mondiales. Apparaît ensuite le Tour des équipementiers dans un monde marchand lors des trente glorieuses et l’apparition de la société de consommation. On voit l’organisation et les partenariats se faire pour dégager des revenus toujours plus conséquents et une communication autour du Tour de France toujours plus grande.

                Cette première partie est très enrichissante et diffuse des images d’époque de qualité. C’est très bien rythmé grâce à la voix d’André Dussollier.

Deuxième partie

C’est beaucoup moins « fanfaronnique » et populaire que la première partie. Ici on tombe dans ce qui fait la mauvaise réputation du cyclisme aujourd’hui. A force de rêves toujours plus fous et de quête de profits toujours plus gros, le tour rentre dans les années dopages sans demi-mesure. C’est les premiers décès sur le tour lié au dopage, avec le décès de Tom Simpson. Le voile tombe et l’illusion s’efface.

armstrong_avec-chapeau-sans-chapeau

L’apogée de la folie des grandeurs arrive avec l’Américain Armstrong, son cancer puis son grand retour. On voit également tous les costaud des années 90 et 2000. Virenque, Pantani, Ulrich…Le reportage ne s’arrête que quelques minutes sur ces dernières années, où on ne voit que les perdants du Tour pour faute de dopage (Contador, Rasmussen…)  et c’est triste. France télévisions prend un risque à diffuser ce film. Cela pourrait dégoutter certains fans ou passionnés de la Grande Boucle. Mais bon cela fait maintenant parti du Tour ou plutôt de son Histoire.

Ce documentaire est absolument à voir, il retrace merveilleusement une Histoire de France à la lumière du Tour de France, de sa folie, de ses excès, de ses héros et de ses légendes. Le reportage se conclue sur Voekler, un français « propre et bien aimé du public ». On veut y croire. Il laisse aussi la place disponible à une nouvelle légende qu’on espère découvrir cette année, pour de nouveau vibrer devant notre écran de télévision.

2 comments

  1. verrier

    Pourquoi parle-t’on des 100 ans du tour alors qu’il a été créé en 1903 ? Cela fait 113 ans non ? Les 100 ans n’étaient-ils pas plutôt en 2003 ? A part cela j’apprécie beaucoup tous les jours les images et les commentaires…

  2. Romain Mondher

    On fête ici l’anniversaire de la centième édition. Depuis 1903 il y a eu certaines années sans tour de France, notamment pendant les deux guerres mondiales. Tout est expliqué dans la première partie du reportage.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *