Strava : Entrainement 2.0

 

Dans le monde de la course sportive, le tracking de statistiques et le partage communautaire des performances est en plein boom. La raison : De nombreuses applications mobiles permettent de collecter les données de chacune de vos sorties grâce aux liaisons gps. Chez les cyclistes une application a fini par se démarquer, il s’agit de Strava qui signifie « se battre/lutter » en suédois. Elle s’installe gratuitement sur votre Smartphone ou GPS Garmin et extrait toutes les données liées à votre sortie. L’application permet de déterminer votre parcours, le temps de roulage, votre vitesse (moyenne et instantanée), on peut également calculer l’énergie dépensée avec votre poids ou bien la puissance développée au cours de l’effort.

Mais la grande force de Strava, qui a fondé en partie son succès, c’est son aspect communautaire. L’application permet de mettre en relation et aussi en compétition les utilisateurs de l’application entre eux. Strava permet concrètement d’établir des classement sur des portions de routes  ce qui transforme toute sortie en course potentielle. Le concept est très addictif puisque l’on se prend très vite au jeu d’accélérer pour faire un temps.

sparta

Strava ou comment sortir les crocs à chaque entrainement

Les portions sont définis par les usagers, on retrouve donc régulièrement de belles montées ou descentes sur lesquelles le challenge est plus disputé. Strava, en plus de vos statistiques personnelles, établit un classement sur chaque segment et votre record personnel. Les meilleurs du segment obtiennent le titre de KOM (King Of Mountain) et vous serez avertit dès qu’un autre cycliste vous détrônera..

strava2015

Pour quels cyclistes ?

Chacun d’entre vous peut obtenir le titre de KOM bien qu’il faut encore avoir les jambes. Il est très facile de trouver les côtes répertoriées prêt de chez vous ou d’en ajouter. Les profils cyclistes utilisant Strava vont de l’amateur jusqu’au cycliste professionnel. L’accessibilité de ce type d’appli permet de confronter tous les niveaux et chacun peut tenter d’obtenir son KOM toute proportion gardée. Par exemple n’espérez pas trop obtenir le KOM de l’Alpe d’Huez, 2eme segment le plus couru au monde. Chez les pros, on retrouve des friands utilisateurs de l’appli tel que Thibaut Pinot, Romain Bardet, Niki Terpstra, Taylor Phinney ou encore l’utilisateur Strava le plus connu Lance Armstrong qui s’appliquait à battre tous les KOM sous un autre pseudo.

Certains n’hésitent pas à activer l’appli en course. Pour l’anecdote  lors de l’arrivée du Tour de France 2012 à la Planche Des Belles Filles, Froome remporte l’étape, derrière Laurens Ten Dam termine 41e de l’étape mais s’empare du KOM Strava de la montée.

Par ailleurs Strava a tellement envahit le peloton pro que certains directeurs sportifs ont ordonné à leurs coureurs de ne plus utiliser l’application, par crainte que leurs coureurs ne soient espionnés sur la toile. En effet n’importe qui peut avoir accès aux informations, il suffit de suivre le coureur souhaité sur Strava. Même principe de follow que Twitter. On peut alors retrouver l’itinéraire de la sortie, le lieu de départ et d’arrivée, ses performances et avoir des indicateurs sur l’état de forme.

Les plus de l’application :

  • – L’aspect communautaire complet : like, following, commentaires.

– La base importante de cyclistes

– Design simple, ergonomique très simple d’utilisation.

– Offre gratuite déjà très complète.

– Permet de découvrir de nouvelles côtes

En bref, une application bien pensée, ludique et intéressante. Attention tout de même à ne pas la prendre trop au sérieux. Rentrer dans l’excès entraîne parfois des accidents comme certains segments créées en pleine ville.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *